top of page

Santa Meet & Greet Group

Public·35 members
Ion Zidarescu
Ion Zidarescu

Trahison Dans Une Si Longue Lettre De Mariama Ba Pdf


Trahison dans une si longue lettre de Mariama Bâ




Une si longue lettre est le premier roman de l'écrivaine sénégalaise Mariama Bâ publié pour la première fois en 1979. Écrit en français, l'ouvrage prend la forme d'un roman épistolaire où Ramatoulaye Fall raconte à Aïssatou, son amie de longue date, son veuvage et sa vie de femme et de mère. Le livre aborde des thèmes importants tels que l'amitié, l'amour, la famille et les relations homme-femme dans la société sénégalaise. Il offre également une critique subtile des traditions patriarcales et souligne l'importance de l'éducation des femmes pour leur indépendance économique et leur émancipation.




Trahison dans une si longue lettre de mariama ba pdf



Dans cet article, nous nous intéresserons au thème de la trahison dans le roman, qui est présent à plusieurs niveaux: la trahison du mari, la trahison de la belle-famille, la trahison de la société et la trahison de soi-même.


La trahison du mari




La trahison du mari est le déclencheur du roman. Ramatoulaye apprend que son mari Modou, qu'elle a épousé par amour, a pris une deuxième épouse sans lui en parler. Il s'agit de Binetou, une jeune fille qui était l'amie de sa fille Daba. Modou abandonne Ramatoulaye et ses douze enfants pour vivre avec sa nouvelle femme. Il ne lui rend plus visite, ne lui parle plus, ne lui donne plus d'argent. Il meurt d'une crise cardiaque sans avoir revu sa première épouse.


Ramatoulaye se sent trahie par Modou, qui a rompu le contrat moral qui les liait. Elle se souvient des moments heureux qu'ils ont partagés, de leur complicité intellectuelle, de leur engagement politique. Elle se demande pourquoi il a changé, pourquoi il a cédé à la tentation de la polygamie, pourquoi il n'a pas respecté ses sentiments. Elle exprime sa colère, sa douleur, son incompréhension dans ses lettres à Aïssatou.


La trahison de la belle-famille




La trahison de la belle-famille est une conséquence de la trahison du mari. La famille de Modou se range du côté de Binetou et délaisse Ramatoulaye. Elle lui reproche d'être trop fière, trop instruite, trop moderne. Elle lui fait des remarques blessantes, elle lui enlève des objets qui lui appartenaient, elle lui impose des rites funéraires qu'elle ne partage pas. Elle essaie même de lui faire épouser le frère cadet de Modou, Daouda Dieng, selon la coutume du lévirat.


Ramatoulaye se sent trahie par sa belle-famille, qui ne reconnaît pas sa valeur ni ses droits. Elle se défend avec dignité, elle refuse le lévirat, elle garde son indépendance. Elle se rend compte qu'elle n'a jamais été acceptée par sa belle-famille, qui l'a toujours considérée comme une étrangère.


La trahison de la société




La trahison de la société est un contexte général du roman. Ramatoulaye vit dans une société qui favorise les hommes au détriment des femmes. Une société qui tolère la polygamie, qui discrimine les femmes divorcées ou veuves, qui limite leur accès à l'éducation et à l'emploi. Une société qui impose des normes sociales et religieuses aux femmes sans tenir compte de leur volonté.


Ramatoulaye se sent trahie par la société, qui ne lui offre pas les mêmes opportunités ni les mêmes libertés que les hommes. Elle dénonce les injustices dont elle est victime, elle revendique son droit à la parole, à la pensée, à l'action. Elle se bat pour l'égalité des sexes, pour le respect de la diversité, pour le progrès social.


La trahison de soi-même




La trahison de soi-même est un dilemme personnel du roman. Ramatoulaye doit faire face à ses propres contradictions, à ses propres faiblesses, à ses propres choix. Elle doit assumer sa fidélité à Modou malgré sa trahison, sa fidélité à la tradition malgré sa critique, sa fidélité à elle-même malgré les pressions extérieures. Elle doit trouver un équilibre entre son passé et son présent, entre son héritage et son aspiration, entre son devoir et son désir.


Ramatoulaye se sent parfois trahie par elle-même, quand elle se remet en question, quand elle doute de ses convictions, quand elle regrette ses décisions. Elle se demande si elle a bien fait de rester avec Modou, si elle a bien fait de refuser Daouda, si elle a bien fait de renoncer à l'amour. Elle se demande si elle est heureuse, si elle est libre, si elle est elle-même.


Conclusion




La trahison est un thème central dans Une si longue lettre de Mariama Bâ. Le roman montre comment Ramatoulaye affronte les différentes formes de trahison dont elle est victime ou actrice. Le roman montre aussi comment Ramatoulaye transforme la trahison en une source de réflexion, de résistance et de réinvention. Le roman montre enfin comment Ramatoulaye transcende la trahison en une leçon de vie, de courage et de sagesse.


Pour lire le roman en format PDF, vous pouvez le télécharger gratuitement sur le site [Internet Archive] ou sur le site [Academia.edu].


About

Welcome to the group! You can connect with other members, ge...
bottom of page